Cyanotype : trucs et astuces – j’ai testé un DIY étonnant

Le cyanotype, ça te parle ? C’est une technique que j’ai vu passer sur les réseaux et j’ai voulu m’y essayer pour te raconter comment ça fonctionne. On va regarder tout ça en détails avec un superbe kit, gentiment fourni par Botanopia. […]

Pour commencer, laisse-moi te dire le plaisir que j’ai eu de tester cette technique !!! Avec ma copinette Cécile, on a pris une journée pour découvrir ensemble la magie du cyanotype, à mi-chemin entre jouer au petit chimiste (en carton…) et se prendre pour une aventurière à la recherche de végétaux intéressants à exploiter 🙂
Ce n’est pas tout à fait pareil, mais j’avais beaucoup aimé tester la teinture textile, ça donne aussi matière à essayer plein de choses…

Le cyanotype est un procédé photographique monochrome négatif ancien, par le biais duquel on obtient un tirage photographique bleu de Prusse, bleu cyan. Cette technique a été mise au point en 1842 par le scientifique et astronome anglais John Frederick William Herschel.

Wikipedia

Je te propose de faire un tour complet du kit et de ses possibilités. On va faire ça un peu comme un tutoriel, mais je t’y glisserai toutes mes impressions, histoire que tu en saches un peu plus !

LE CYANOTYPE EN 8 ÉTAPES

  1. LE KIT CYANOTYPE DE BOTANOPIA

    Dans le kit reçu, il y a TOUT le nécessaire pour se lancer :
    – les produits nécessaires (dans de beaux flacons en verre bleu avec bouchon pipette).
    – mais aussi les gants de protection, les ramequins (doseurs et pour mélanger), le pinceau mousse, pleeeeeein de papiers pour faire tes essais (une bonne vingtaine), le cadre (format 10×15).
    – et même un bâtonnet en bois pour mélanger et des pinces à linge pour maintenir ton cadre fermé (lors de l’insolation, je te raconte tout plus loin).
    Il y a même de jolis cyanotypes offerts 🙂



    Le kit arrivant des Pays-Bas, j’étais inquiète des malheurs pouvant survenir en chemin… Mais non, il est super bien conditionné, façon “bento box”. Rien ne gigote, chaque élément est à sa place, comme j’aime !
    (Cerise sur le gâteau, la livraison a été super rapide.)
    * Photo du kit : © Botanopia.

  2. MÉLANGER LES COMPOSANTS

    Les 2 flacons en verre bleu contiennent les composants nécessaires à la réaction : du citrate d’amonium ferrique et du ferricyanure de potassium.
    Il faut y ajouter de l’eau (à hauteur de la ligne marquée sur le flacon) et bieeeeeeen secouer pour dissoudre les poudres. (on voit bien les 2 couleurs des composants sur la photo)
    Ensuite, il faut les mélanger à parts égales dans un contenant pour obtenir la solution finale.
    ATTENTION : pour le moment, on travaille à l’abri de la lumière du soleil (lumière électrique, c’est bon, aucun risque), sinon ça va faire réagir le produit avant qu’on ait mis nos végétaux !

    Les composants du kit de cyanotype

    Si, comme moi, tu n’aimes pas trop les gants en plastique, alors je préfère te dire que tu auras les doigts un peu bleutés en fin de journée 😉 rien de grave, ça part !
    Bref, les gants ne sont pas là pour rien dans le kit…

  3. APPLIQUER LE PRODUIT SUR LE PAPIER

    Si on utilise le gobelet doseur, cela permet vraiment de badigeonner beaucoup de papiers. Nous avons utilisé la vingtaine de feuilles du kit, plus 2 tote bags ! Donc tu peux en faire moins à la fois, parce qu’une fois que c’est mélangé, ça doit être utilisé dans les heures qui suivent.

    papier badigeonné avec la solution pour cyanotype

    Toujours à l’abri du soleil, nous avons testé plein de façons de badigeonner. Celles proposées par Botanopia dans sa vidéo et sa notice. Et puis d’autres, plus farfelues, qui nous sont venues sur le moment !
    Les différences de couleurs sont liées à la quantité de produit et au type de papier utilisé.

  4. SÉLECTIONNER LES VÉGÉTAUX

    En attendant que les papiers sèchent, nous sommes allées arpenter le jardin et ses alentours en quête de végétaux

    végétaux pour cyanotype

    Autant te dire que nous étions comme des gosses, coupant une branche par ci, récoltant une feuille par là… Nous sommes rentrées (bien trop) chargées, et encore, nous n’avions pas pris de sac pour transporter notre butin !

  5. METTRE AU SOLEIL

    Une fois le papier bien sec, vient ensuite l’étape du “sandwich”. Il faut placer le papier sur le fond du cadre, puis les végétaux par-dessus, reposer la vitre et fermer le tout avec les attaches du cadre (ou les pinces à linge si c’est trop épais).

    insolation cadre cyanotype

    Et c’est parti pour 10 à 15 minutes de franc soleil (nuageux, s’abstenir). Le fond du papier vire du verdâtre au brun… Pense à mettre un minuteur (et à prévoir plus de cadres pour faire plusieurs essais à la fois !).

  6. LIBÉRER LES VÉGÉTAUX

    Après le passage au soleil, il faut ouvrir ton “sandwich” et libérer les plantes (libéréééééées délivrééééées… la chanson, c’est cadeau !).

    cadre végétaux cyanotype

    Tu croiseras alors peut-être une bestiole qui tentera de s’échapper, après avoir crevé de chaud sous le verre pendant 10 minutes 😉

  7. RINCER APRÈS INSOLATION

    Il faut ensuite passer sous l’eau ton papier, pour enlever l’excédent de produit. Ne crains rien, il s’agit d’un papier très épais (type aquarelle), donc il ne va pas se désagréger !
    (coucou les mimines manucurées de Cécile)



    Pour le moment, la teinte bleue se voit seulement là où tes végétaux ont bloqué le soleil, le reste est brun-gris un peu moche… Encore un peu de patience, c’est bientôt que ça devient très très beau !!

  8. DÉCOUVRIR DES MERVEILLES

    Une fois rincé, laisse sécher ton papier sur un chiffon (genre un vieux, qui ne craint pas trop, au cas où il resterait du produit). Le bleu se révèle petit à petit, plus profond selon le temps d’exposition.

    résultats cyanotype

    Selon les végétaux (plus ou moins denses ou ciselés), les résultats de cyanotype ne sont pas du tout les mêmes. C’est absolument génial toutes les perspectives de tests que ça ouvre….
    Et encore, je ne t’ai pas montré nos essais sur tote bag !! Nous étions comme des dingues 😉

EN SAVOIR PLUS…

Si toutefois mes explications ne t’avaient pas suffi, sache que Botanopia te livre avec le kit un QRcode menant à une vidéo de 30mn expliquant tout ce qu’il (ne) faut (pas) faire pour arriver à de beaux résultats avec la technique du cyanotype.
Certes, elle est en anglais, mais sous-titrée en français et hyper claire, je salue l’outil pédagogique !!

Voici ma récap visuelle, fruit d’un petit Reel fait sur insta qui a bien fonctionné :

Pour te procurer le kit en réduisant un peu tes frais, je t’offre un code promo à -20% : MIREIA
J’attends de voir tes réalisations et que tu me racontes tout ce que tu as testé 🙂
Perso, dès qu’on aura plus de 20mn de soleil consécutives, j’ai encore plein d’idées à tester…

One Response to Cyanotype : trucs et astuces – j’ai testé un DIY étonnant

  1. […] Si tu veux continuer à jouer avec des végétaux, pense à lire mon article sur la technique du cyanotype. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.